Accessoires

Le laboratoire Accessoires de l'ARGB contrôle si des accessoires pour installations intérieures sont conformes aux exigences pour une sécurité optimale.

Nécessité de tests

L'ARGB et le secteur du gaz naturel recherchent une sécurité optimale des installations au gaz.
Sur le marché, nous sommes régulièrement confrontés avec des matériaux inadaptés ou de moindre valeur qui sont utilisés pour réaliser des installations au gaz naturel.

Afin de vérifier si les accessoires pour le gaz satisfont aux exigences, l'ARGB a développé un laboratoire où nous réalisons différents tests.

Tests à haute température

La normalisation belge a développé une philosophie de sécurité qui diffère de celle de nos pays voisins. C'est ainsi que tout le matériel d'une installation intérieure doit être résistant aux températures élevées (RHT « Résistant Haute Température »). Ceci est pour ainsi dire la clé de voûte de la sécurité des installations intérieures au gaz.

La « résistance haute température » est également d'application en Grande-Bretagne et en Allemagne, mais sous une forme modifiée.

Le principe est simple. En cas d'incendie dans une habitation, le gaz naturel ne peut pas contribuer à une extension de l'incendie et certainement pas conduire à une explosion éventuelle de gaz. On obtient ce résultat en rendant résistants aux hautes températures tous les éléments de l'installation intérieure jusqu'au robinet de l'appareil à gaz.
A 650°C, la fuite de gaz ne peut pas être supérieure à 150 l/h. Au-dessus de cette température, le gaz naturel s'enflammera de lui-même et il n'y a plus de risque d'explosion en cas de fuite de gaz.
Depuis des années, le labo de l'ARGB est le seul labo en Belgique à réaliser ces essais.

Test de tuyaux flexibles élastomères

Dans le courant de 2003 a été publiée une nouvelle version de la norme NBN D04-002 « Tuyaux flexibles élastomères pour le gaz naturel ». Il est alors également nécessaire de tester ces flexibles de manière approfondie.

Test de flexibles métalliques

Depuis quelques années, nous voyons apparaître des flexibles métalliques dans les installations au gaz. Le raccordement d'un appareil avec un flexible métallique fait gagner beaucoup de temps à l'installateur, parce qu'il ne doit plus construire ses tuyauteries au millimètre près.

L'ARGB a élaboré un cahier de charges concernant les flexibles métalliques. Ce cahier de charges est adapté à la réalité du terrain.

Les flexibles de DN15 sont placés tant par les installateurs professionnels que par les bricoleurs. Ces flexibles doivent également répondre à des exigences de sécurité très sévères.

Les flexibles de DN20 à DN50 inclus sont dans la pratique uniquement placés par des installateurs professionnels. On pose ici des exigences de sécurité moins sévères, mais correctes.

Test de régulateurs de pression ménagers et mesure de la perte de charge

Les compagnies de distribution spécifient et achètent beaucoup de régulateurs de pression. A côté des régulateurs pour les réseaux de gaz, qui sont plutôt des produits industriels, il y a les petits régulateurs qui sont placés chez les clients avant le compteur à gaz dans les réseaux de gaz à 100 mbar et 5 bars. Ce sont des produits de grande série. Les fabricants subissent une forte pression sur les prix et et développent des produits toujours plus légers et moins chers.

Le secteur du gaz naturel a tout intérêt à vérifier si ces produits sont conformes aux exigences. La sécurité de fonctionnement et la sécurité de l'approvisionnement en gaz en dépendent. A cet effet, l'ARGB dispose également d'un montage de test.
 

Ce montage de test peut également être utilisé pour la mesure de la perte de charge dans toutes sortes d'appareillages tels que des selles de dérivation, des vannes, des compteurs, des pièces de traversée de façade, etc.

Ceci est d'une grande importance pour une autre situation belge typique, à savoir celle des appareils à gaz de catégorie I2E+. Contrairement aux appareils à gaz dans d'autres pays européens, ces appareils ne possèdent pas de régulateur de pression interne. L'avantage en est que ces appareils fonctionnent sans la moindre adaptation aussi bien sur du gaz riche à une pression de 20 mbar que sur du gaz pauvre à une pression de 25 mbar. Le désavantage est que ces appareils sont bien plus que dans d'autres pays européens dépendants de la pression de livraison et de la perte de charge entre le régulateur de pression du distributeur de gaz et l'appareil. De ce fait, les exigences belges en relation avec la perte de charge autorisée sont plus sévères que les exigences européennes.

Interlocuteurs

Olivier Thibaut
Tél : +32 2 383 02 59
Fax : +32 2 380 87 04
Courriel : olivier.thibaut@argb.be